Dent de chien ou pied de poule?

Parmi les motifs les plus classiques, nous avons voulu connaître les origines du fameux motif pied-de-poule, et surtout l’histoire qui se cache derrière cette étonnante appellation.

 

De gauche à droite: Motif pied-de-poule: Wikipedia,

Le Prince de Galles en pied-de-poule et tartan,

Lauren Bacall dans le film « To have and have not », 1944,

Publicité Dior 1960

Bien loin des garde-robes chics, ce motif serait né en Écosse dans les Lowlands entre Glasgow et Edimbourg à la fin des années 1880.

Tissé en laine noire et blanche par les bergers écossais, il offrait l’avantage d’être un motif neutre, ne l’identifiant à aucun clan, à l’inverse du tartan.

Appelé houndstooth  (dent de chien) en Angleterre, l’appellation pied-de-poule proviendrait de la plante cynodon appelée aussi “chiendent pied de poule”.

C’est seulement dans les années 1930 que le motif pied-de-poule connaîtra son heure de gloire grâce à Edward VIII, prince de Galles , connu pour son intérêt pour la mode.

C’est ensuite la maison Dior qui l’intégrera à ses collections et même à ses bouteilles de parfum avant d’envahir toutes les maisons de coutures, de Chanel à Balenciaga en passant pare Alexander McQueen.

Classique et synonyme d’élégance, à la mode dans les années 50, adopté par Audrey Hepburn, il sera boudé jusque dans les années 2000 avant de faire son grand retour,

Tissé en noir et blanc à l’origine, il se décline désormais sous toutes les couleurs. À ne pas confondre avec le pied de coq,  le même motif mais beaucoup plus gros!